BTU Hotel veut ringardiser les plateformes de réservation en s'appuyant sur la blockchain - crédit photo : creative commons pixabay

BTU Hotel : la fin des commissions de réservation en ligne ?

Ouverture lundi 7 janvier 2019

 

La réservation en ligne est devenue un incontournable pour exister. Problème : les plateformes de réservation s’octroient une commission qu’il sera désormais possible de contourner. C’est du moins l’ambition de BTU Protocol, qui lance BTU Hotel ce lundi 7 janvier 2019.

La blockchain vous connaissez ? Un mot qu’on entend sans vraiment en comprendre le sens, mais qui selon certain, devrait révolutionner le tourisme.

La blockchain est la technologie à la base de la cryptomonnaie (comme le bitcoin, par exemple), ultra sécurisée et infalsifiable car elle passe non plus par des intermédiaires, mais par des algorithmes qui doivent résoudre des nœuds cryptographiques complexes, ou blocs de chaînes.

En résumé et pour faire vite, la blockchain, c’est la manière de faire des échanges en ligne la plus sécurisée et directe qui soit.

Si, jusque-là, ce mot barbare était utilisé comme une possibilité lointaine, il semble désormais que la blockchain devienne une réalité économique. La start-up française BTU Protocol utilise cette technologie pour fournir un service de réservation de véhicules à Paris.

L’entreprise veut ainsi réduire les intermédiaires et le pourcentage de commission ponctionnée par les plateformes à chaque réservation.

 

Ringardiser Booking ?

 

BTU Protocol passe par sa propre cryptomonnaie, le token, avec pour objectif de ringardiser booking et de « rendre obsolètes les plateformes de réservation et leurs monopoles », explique Maxime Logeart, responsable marketing et communication de BTU Protocol.

Et après la location de véhicule, BTU Protocol s’attaque à l’hôtellerie et imagine BTU Hotel, qui démarre son activité ce lundi 7 janvier 2019.

La nouvelle plateforme propose déjà 2 millions d’hôtels référencés dans le monde, du 1 au 5 étoiles et plus, à des prix tout de même négociés, pour que le consommateur final puisse lui aussi trouver un avantage à réserver via cette plateforme plus qu’une autre.

Le consommateur et l’hôtelier sont en contact direct. Comme pour l’expérience précédente, à aucun moment, la plateforme ne demande de commission, mais se rémunère via l’émission de sa cryptomonnaie, le Token. Le consommateur, qui paie en euro, est « récompensé » de sa réservation par ladite monnaie.

La start-up sera présente au CES Las Vegas, le grand raout des nouvelles technologies, du 6 au 11 janvier 2019 et présentera sa technologie à cette occasion. Preuve en est que sa réussite fulgurante est à suivre, de très près.

Juliette Pic

Juliette Pic

Journaliste

Ex-journaliste indépendante, ex-conceptrice-rédactrice, ex-cofondatrice d’un magazine féminin éthique, j’ai posé mes valises au sein du groupe TourMaG Travel Media Group, et fait mon nid sur le site Hotel&LodgePRO.
#journalistemangeusedegraines

  • picto Linkedin
  • picto email

LES DERNIERS ARTICLES

Répondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *